La Kinésiologie, qu'est-ce-que c'est ?

kinesiologie-test-musculaire-.jpg

Etymologiquement, la Kinésiologie signifie science du mouvement, issue du grec ancien Kinêis « mouvement » et Logos « étude, science ».

La kinésiologie est une pratique professionnelle non médicale utilisant des techniques psychocorporelles et émotionnelles à travers son outil de base : le Test musculaire.

 

Elle considère que tout stress entraine une diminution de la tonicité musculaire d’où certaines expressions comme « les bras m’en tombent », ou encore « j’ai les jambes en coton ».

 

Le kinésiologue va utiliser le test musculaire comme un instrument d’investigation majeur car il s’appuie sur le principe que le corps garde en mémoire tous les traumatismes physiques et émotionnels.

 

 Le kinésiologue va alors pouvoir interroger la mémoire du corps, via ce test musculaire pour identifier et rétablir les déséquilibres structurels (posture), chimiques (fonctions métaboliques et physiologiques), intellectuels (conscient et subconscient) et émotionnels (sentiments, humeurs, réactions interprétant l’expérience) qui empêchent l’individu d’utiliser toutes ses potentialités.

 

La kinésiologie prend en compte les personnes dans leur globalité et implique le corps et l’esprit comme deux partenaires égaux. Elle va permettre aux personnes non plus d’avoir un corps mais d’être un corps indivisible de la psyché permettant harmonie et équilibre.

 

La Kinésiologie est une approche éducative car elle donne des outils essentiels à la personne pour lui permettre de faire des choix en pleine conscience et de retrouver son plein potentiel et pouvoir d’action. La personne devient non plus passive mais acteur autonome de sa propre vie en devenant responsable de ses progrès, de ses échecs et de ses réussites comme matière d’enseignement.

 

Le kinésiologue ne fait qu’accompagner la personne dans la découverte de sa compétence à construire elle-même son propre bonheur.

Attention : La kinésiologie apporte un complément efficace à la médecine dite « traditionnelle » mais en aucun cas ne se substitue à elle !